Kalliope Radical Scavenger®

Kalliope Radical Scavenger®

Cosméceutique Bien-être du Consommateur

Kalliope Radical Scavenger est une lotion basée sur une combinaison spécifique et harmonisée d’huile de palme rouge, squalène, acides gras oméga-3 et 6, huile de germe de blé, protéines de soie, phytosomes de Centella asiatica et de Ginkgo Biloba.

Kalliope Radical Scavenger est recommandé pour préserver les propriétés fonctionnelles de la peau du visage, du cou, de la poitrine et du décolleté, et préserver votre beauté.

Kalliope Radical Scavenger est une combinaison de six substances naturelles qui tiennent compte des besoins spécifiques de la peau du visage, du cou, de la poitrine et du décolleté. L’huile de palme rouge entretient tous les compartiments de la peau : épiderme, collagène/élastine, vaisseaux et cellules dermiques. Le squalène protège l’épiderme, qui est soumis à un renouvellement très intense et à une oxydation extrême. L’ajout d’acides gras oméga 3 et oméga 6 permet aux cellules de récupérer efficacement, fournissant une barrière cutanée hautement protectrice contre les agents externes. L’huile de germe de blé fournit des micronutriments utiles nécessaires à la réparation des cellules de la peau. Grâce à leur forte teneur en peptides, en acide glutamique et en phénylalanine les protéines de soie exerce une action antioxydante. Les phytosomes de Centella asiatica et de Ginkgo biloba exercent une action antioxydante, immunomodulatrice et réparatrice grâce à leur teneur en acides asiaticoside, asiatiques et madécassique, et aux diterpènes trilactoniques.


Contexte Scientifique

Les processus de vieillissement peuvent être freinés en protégeant les compartiments cutanés contre l’oxydation excessive liée à la pollution, au stress et à la fatigue, qui sous-tendent le phénomène de vieillissement. Chaque compartiment cutané doit être protégé par des antioxydants spécifiques. En effet, l’épiderme produit physiologiquement du squalène, antioxydant naturel, grâce à l’action des glandes sébacées. Malheureusement, la disponibilité du squalène chute considérablement après l’âge de 35 ans, ce qui rend nécessaire son apport par des sources externes. En même temps, le collagène et l’élastine ont besoin d’antioxydants différents, tels que les caroténoïdes, et les vaisseaux dermiques ont eux aussi besoin d’autres antioxydants. Par conséquent, pour affronter les processus de vieillissement de la peau, une combinaison d’antioxydants (complexe antioxydant intersystème) en mesure de seconder les systèmes physiologiques qui protègent notre peau du vieillissement. Plusieurs substances naturelles sont en mesure de contribuer à ces fonctions, mais elles doivent faire l’objet d’une association spécifique et harmonieuse pour être efficaces